mardi 10 juin 2008

Tartines et compagnie.. ou bruschetta tomates et fromage frais


"Je vous parle d'un temps
Que les moins de vingt ans
Ne peuvent pas connaître
Montmartre en ce temps-là
Accrochait ses lilas
Jusque sous nos fenêtres
Et si l'humble garni
Qui nous servait de nid
Ne payait pas de mine.../..."

STOP ! Rangez les mouchoirs ! C'était seulement le temps d'avant le NUTELLA !
Cette pâte a été inventé au siècle dernier... et encore, on ne le trouvait pas partout. Donc, nos mamans avaient organisé la survie ; et c'est ainsi que nous mettions toutes sortes de trucs sur nos tartines :
Un grand classique, le beurre, mais pas tous les jours : un peu cher, et pas de frigo...
Confiture le plus souvent, faite maison pour nous : abricot (rouges du Roussillon, taches de rousseur, parfum et jus sucré...), gelée de groseilles du jardin, reines claudes...
Pain et carrés de chocolat.
Beurre et chocolat râpé ou beurre et poudre de cacao ; et puis, beurre et sel parfois, et l'été tout d'un coup, arrivait la mode du pain frotté d'ail ! Ca ne durait pas, mais quelle fraîcheur au plus chaud de l'été !
Alors ce soir flash back ! Pain frotté d'ail, et ça donne des bruchettas accompagnées de fromage frais.

Pour les bruchettas :
2 grandes ou 4 petites tranches de pain bis
1 gousse d'Ail

1 càs d'Huile d'olive
4 tomates épluchées coupées en dés
10 feuilles de basilic ciselées
Pour l'accompagnement au fromage de campagne :
150 g de fromage de campagne bien égoutté, chèvre ou brebis de préférence
Chapelure (3 tranches de pain grillé, écrasées au pilon)
5 olives noires, dénoyautées et hachées

1 gousse d'ail, égermée

3 càs d'huile d'olive

Un peu de piment en poudre

De la roquette pour la présentation

  1. Presser la gousse d'ail égermée dans 2 càs d'huile d'olive ; ajouter les olives hachées et le piment. Laisser reposer.
  2. Faire griller les tranches de pain bis.
    Éplucher la deuxième gousse d'ail, en frotter le dessus des tartines.
    Imbiber ensuite à l'huile d'olive ce coté, au pinceau.
  3. Mélanger les dés de tomate au basilic, avec le reste d'huile d'olive.
  4. Juste avant de servir :
    Filtrer l'huile parfumée à l'ail et aux olives ; la chauffer doucement dans une poêle. Ajouter la chapelure, remuer souvent.

    Dresser un peu de roquette sur 2 assiettes.

  5. Disposer les tartines sur la roquette, garnir avec les dés de tomate.
  6. Poser de même un cercle à mousse (6 à 7 cm de diamètre) , garnir d'une couche de 1 à 2 cm de fromage de campagne. Mettre par dessus une couche de chapelure chaude. Ôter le cercle, servir.

6 commentaires:

Babeth59 a dit…

chez moi, c'était beurre et cassonade aussi!.....et avant le nutella, il y avait la Pastador!......mes papilles s'en souviennent mais je n'en trouve plus!....

Ciorane la pauvresse a dit…

Pas mal le truc de la chapelure chaude ! Ca évite d'allumer le four tout en ayant du grillé. Merci pour cette bonne idée.

Gracianne a dit…

Effectivement, elle est tres belle la roquette!

Cicerolle a dit…

Cette recette me plaît beaucoup. Parfaite pour les soirs d'été.

Marmitedecathy a dit…

c'est le genre de plats que j'adore en ce moment, très estival

nanie a dit…

Hmmmmmm j'en mangerais sans problème... plein !