lundi 18 février 2008

Soupe potiron et fourme d'Ambert

Potiron-fourme d'Ambert... soupe velours !
J'ai longtemps beaucoup apprécié les potirons comme de beaux décors de potager ; et puis à force de les voir aux étals des maraîchers j'ai voulu goûter, avec méfiance, ce truc est beau à voir ça ne peut pas en plus être bon ! Et d'abord, ça n'a aucun goût -enfin, on m'a dit que...- Donc il faut ajouter une saveur un peu forte, un fromage ? De la Vache qui rit, de l'emmenthal, du comté ? et pourquoi pas plus fort ? J'ai mis ce qui était au frigo : la fourme d'Ambert. C'est bon, très bon même : la soupe préférée de mon troisième rejeton !

La soupe potiron-fourme.





Pour 6 personnes
1 kilo de potiron (courge muscade)
1 petit oignon
1 gousse d'ail (enlever le germe !)
2 pommes de terre
1 cuillère d'huile d'olive
1 à 3 verres de lait
100 g de fourme d'Ambert
Sel, poivre, noix muscade
1/2 feuille de laurier

Ne pas ajouter de bouillon culinaire.

Éplucher le potiron, les pommes de terre et l'oignon.
Faire suer le potiron coupé en gros morceaux dans l'huile.
Ajouter l'oignon émincé, l'ail, les pommes de terre en morceaux, le laurier. 3/4 de litre d'eau chaude.
Saler.
Cuire à l'autocuiseur 11 min après mise en pression.
Enlever le laurier. Ajouter poivre et muscade. Mixer. Ajouter du lait pour obtenir la consistance souhaitée.
Réchauffer doucement.
Faire des copeaux de fourme au couteau économe.
Servir avec les copeaux de fourme dans chaque bol.

Après cuisson, c'est toujours aussi beau, et en plus c'est bon !

1 commentaire:

elo&ben a dit…

Quel délice cette petite souplette... Dommage que j'ai oublié le sel et le poivre à la cuisson...