vendredi 4 juillet 2008

Gelée de groseilles (presque) à froid


Juin-juillet ; le bac, Roland-Garros, Winbledon, le tour de france, les volets mi-clos, les soldes, la couture dans la fraîcheur du séjour... et les confitures en attente du mois de la grande migration vers la mer ! Chaque année la lumière si particulière des matins d'été me replonge dans ces souvenirs ; ne manquent que les révisions du bac et la voix de maman ! "revise !"... à vrai dire les révisions sont bien les derniers moments de ma vie que j'ai jamais souhaité revivre ! Restent les confitures. Voici la gelée de groseille ; récolte insignifiante cette année, mister J. a peut-être abusé du sécateur au moment inopportun, et puis les oiseaux manquaient de cerises... bref, j'ai fait 4 pots, une misère ! Mais bon, la recette est au point, moins fatigante que les révisions... je vous la livre, des fois qu'il vous resterait des groseilles...

- groseilles rouges - environ 1 verre d'eau par kg de fruits - autant de sucre en poudre que le poids de jus obtenu

Laver soigneusement et égoutter les groseilles. Les mettre dans une bassine à confiture avec l'eau et porter à ébullition sur feu moyen. Remuer en écrasant les grains avec le dos de l'écumoire. Maintenir l'ébullition 3 min.

Filtrer le jus avec une passoire fine, le peser. Préparer autant de sucre que de jus obtenu.

Verser le jus encore chaud dans une grande terrine. Ajouter le sucre en pluie tout en remuant avec une cuillère en bois. Le sucre se dissout au fur et à mesure. Remuer 3 min. de plus : il ne faut plus entendre le moindre crissement... quand on tourne.

Et là, ne décrochez pas le téléphone, n'allumez pas la télé, même pour Dr House : mettre en pots immédiatement ! La première fois, ayant pris le temps de dîner avant de mettre en pots, la gelée a pris dans la terrine... et une fois mise en pots (en "cassant" la gelée, of course), j'ai eu du jus de groseilles sucré en pots...

Couvrir, tout de suite ou un peu plus tard, ça ne change rien.

La gelée se conseve assez bien, en tout cas bien mieux que la vraie gelée à froid dont voici la recette pour les puristes.



Gelée de groseilles à froid (L'art culinaire moderne (édition de 1949)

"On peut également obtenir de succulentes gelées de groseilles ou de framboises, ayant un goût plus fin et prononcé de fruit, sans les cuire aucunement. On presse les groseilles à froid et on y ajoute le sucre à raison de 1 livre 1/2 par livre de jus. On laisse fondre dans une terrine puis on met en pots, que l'on expose au soleil 5 ou 6 heures de suite, et cela pendant 2 jours. On les bouche ensuite comme d'habitude ; cette gelée ne se conserve pas aussi longtemps que celle qui est faite sur le feu."

J'ai essayé, une fois, superbe ! mais que de sucre ! et que c'est long ! et il faut lorgner le ciel ! imaginer un orage dans les quelques pots obtenus... parce qu'avec cette recette on a peu de jus... et peu de gelée...


Et le lendemain, dans la maison fraîche et silencieuse, sur une tendre brioche...

1 commentaire:

Ciorane la pauvresse a dit…

Bon, j'avoue, la gelée de groseille, c'est pas ma tasse de thé. Mais tes photos sont un plaisir des yeux, tout ce rouge, cette lumière. C'est bien appétissant. Et tu racontes si bien...