jeudi 29 janvier 2009

Purée, purées ? purée !... (de céleri-rave)


D'abord la purée ça va avec le moulin à légumes et les pommes de terre à éplucher (avec un épluchoir car ma mère était "moderne"), enfin c'est comme ça qu'on faisait à la maison.

Après Moulimachin a libéré la femme... donc c'était toujours patates + épluchoir et robot Moulimachin, à moteur pour écraser le tout. La patate, une Bintge du nord, pas chère et bien tendre.
Et puis Moussslisachet a vraiment libéré la femme : pensez, une casserole de lait chaud, un peu de beurre et LE SACHET DE FLOCONS DE POMMES DE TERRES !
Les enfants petits, c'était super ! On a même eu les flocons patate et carotte, ou patate et haricots verts, juste dosés comme il faut pour les tout-petits ! Une purée lisse, sans le moindre grumeau pour se coincer dans les gosiers de nos chères têtes blondes.
Cette période bénie dura bien 15 ans (?)... J'en ai usé et abusé, jouissant de cette modernité sans précédent au même titre que le Nes'. Finies les vaisselles de tamis, hélices, vis...

Puis vint le temps de la révolte, des ados, bien sûr ! C'était meilleur ailleurs ! OU, ailleurs ? Chez papy, le traître, qui depuis plus de 60 ans faisait une purée "à la fourchette", DÉLECTABLE ! Mais j'ai tenu bon : Moulimachin, le M.L.F. et Moussslisachet ne se seraient pas décarcassés pour des prunes quand même !
Et j'ai continué à acheter Moussslisachet ; et les sachets ont attendu sagement leur date de péremption au fond du placard... j'avais déclanché la grève de la purée, vous connaissez, aussi ? Ah, vous étiez gréviste !
Alors j'ai repris l'épluchoir, la cocotte minute et le robot ; et je l'ai trouvée bien meilleure que la Moussslisachet. Entre-temps les bintges étaient devenues très chères, enfin aussi chères que les pommes de terre qui-ne-se-démolissent-pas-à-la-cuisson. Pourquoi ? Mystère.

Donc voilà bien 10 ou 15 ans que j'ai capitulé... devant mes petits monstres devenus grands...

Il était temps de réagir. enfin réagir c'est beaucoup dire, m'affirmer plutôt. J'adore le céleri, mister J. le boude, tant pis, aujourd'hui, c'est :
Purée de céleri (et pommes de terre pour adoucir...), pour 4 assiettes.
  • Pour 1/2 boule de céleri-rave,
  • 4 belles pommes de terre,
  • eau, sel,
  • poivre et noix de muscade du moulin.

  1. Eplucher les pommes de terre et la 1/2 boile de célei-rave.
    Détailler en gros morceaux, faire cuire en cocotte minute, à l'eau salée, 10 min après la mise en pression.
    A la fin de la cuisson, égoutter mais conserver l'eau de cuisson (on peut l'utiliser pour une soupe).
  2. Ecraser, au moulin à légumes, au robot (Kitchen-Aid pour moi), au pilon ou à la fouchette si on est pour la tradition...
  3. Ajouter du beurre, un peu de lait chaud (peu, la purée en absorbera peu), de la crème fraîche... enfin ce que vous mettez d'habitude dans la purée de pommes de terres convient très bien.
Déguster cette belle purée un peu rustique, pas du tout "lisse", bref le nirvana de la purée du 3ème millénaire !
Elle accompagne très bien un roti de veau ou de porc au caramel... par exemple.

Et si vous ne trouvez pas de Bintge, choisissez une autre variété dans ce tableau.

Pommes de terre à chairs fermes

Vapeur Salade Rissolée Plats mijotés
Amandine XX XX X X
Belle de Fontenay XX XX X X
Charlotte X X XX XX
Chérie XX XX X XX
Franceline X X XX XX
Nicola X X XX XX
Pompadour XX XX X X
Ratte XX X X XX
Roseval X X X


Pommes de terre à chair fondante

Rissolée Plats mijotés Frites Purée Four papillote Potage
Agata
X

X
Monalisa
X X X X
Samba



XX


Pommes de terre à chair farineuse

Rissolée Plats mijotés Frites Purée Four papillote Potage
Bintje

XX XX X XX
Caesar
X XX
X XX
Manon X
X X
X
Marabel
X XX
X XX
Source Cooking2000 d'après le CNIPT, Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre.


10 commentaires:

cath.woman a dit…

Pour ma part je suis une adepte du vieux "presse purée" manuel j'aime mieux écraser ainsi qu'au moulmachin qui demande beaucoup d'huile de coude. Mais à mon grand désespoir mon fils est un fan absolu du mousslisachet.

Bea a dit…

Patience... parfois, c'est une rencontre, féminine qui sert de déclic, ou l'âge, vers la trentaine ces messieurs deviennent exigeants ! et gastronomes.

Babeth59 a dit…

tout pareil ici!......mais j'avoue que je garde des sachets "clandestins" qui me servent pour faire des parmentiers rapides ou autres plats du même genre.....

Ciorane la pauvresse a dit…

Bah, il en faut pour tous les goûts ! Et ta purée de céleri-rave est tout à fait au mien.

melo a dit…

merci pour cette recap des variete de pomme de terre je vais la garder

Nanoud a dit…

Merci pour ce tableau recap des pommes de terre car je ne sai splus toujours laquelle prendre ... La purée de céleri était aussi pour moi faite par maman avec un moulin à légumes et c'est vrai que c'est super bon , et pas si long . J4ai regardé la suite très beaux macarons et je reviendrai pour la crème au beurre avec meringue (très intéréssant ).A +

Valentine a dit…

Ma maman n'a jamais cédé à l'appel du Mousslisachet, j'ai donc été élevée à la purée au presse purée, par contre, elle ne faisait que de la purée de pommes de terre, je m'amuse donc aujourd'hui à varier les plaisirs, je lui fait découvrir ceux de la purée pommes de terre/ brocolis, pommes de terre/ carottes et j'en passe. Avec le batteur plat du kitchenaid, faire une purée est un jeu d'enfant, alors j'en prépare presque toutes les semaines, et on se régale.

cathy a dit…

Je suis adepte de la purée maison depuis des lustres, une bonne idée au céleri-rave un légume que j'aime beaucoup!

corinne a dit…

La purée maison, rien de tel, avec du céleri j'en avais fait une seule fois, c'était en effet délicieux. (j'ai toujours une sachet de purée en cas d'urgence...)

rosine a dit…

moi j'aimais bien les Bintches pour la purée mais je n'en trouve plus. Un producteur m'a dit qu'elles étaient plus sensibles au mildiou. J'achète mes pommes de terre au marché, non lavées.Elles sont bien meilleures.