jeudi 23 juillet 2009

Recettes, notices et modes d'emploi...

Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour.
Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours.

Voilà sans doute pourquoi je suis si enrobée ! On m'a beaucoup appris à pêcher !
Mais pas seulement à pêcher ; notre père vouait un culte à un tas de choses "écrites" :
Les tables des matière et autres index, les diplômes et les notices, et sans doute d'autres grands principes, mais ces trois choses là, c'était pour lui l'indépendance et la liberté. Invariablement, à toute demande d'aide pour les devoirs c'était "As-tu appris la leçon ?" ; "Vas voir dans la table des matières !"
Plus tard, c'est devenu, "As tu lu la notice ?"...
Forcement, cette "imprégnation" a laissé quelques traces, traces très positives la plupart du temps ; cependant... j'ai quelques souvenirs indignés, même 40 ans après.
Ma première voiture était une "4L Renault", mécanique simple et robuste soit, mais qui avait ses faiblesses. Et y-avait-un-bruit... Diagnostic du grand frère : "elle marche sur 3 pattes ! C'est les bougies, elles ont besoin d'un nettoyage. Je vais te montrer."
Et en effet, il m'a montré.
Dans le garage, la notice en main, Il m'a fait ouvrir le capot avant, chercher les bougies, et de la voie, m'a guidée pour effectuer le premier démontage (de bougie...), puis la nettoyer et la remonter. "Toujours, une à la fois. Maintenant tu fais pareil pour la deuxième, puis la troisième, et enfin la quatrième ."
Et là dessus, il s'est assis en attendant que j'ai fini.
J'ai appris il y a peu, qu'il avait fait de même à ma soeur pour réparer son pneu de vélo...
Un peu gonflé le frangin ! Mais au moins, je n'ai jamais recousu un bouton pour lui : notre mère lui avait appris. Mais recoudre un bouton, ça arrive plus souvent que de nettoyer des bougies ! Je me demande même si ces trucs existent toujours sur nos voitures actuelles.
Je ne renie pas du tout ce culte de la notice, d'ailleurs, je l'ai inoculé à mes fils ; avec plus ou moins de bonheur, sauf pour n°3. En plus moderne bien sûr. C'est devenu RTFM : Read This Fucking Manual : lis ce putain de manuel. Je précise que c'est sa version : je n'ose pas autant de grossièreté...
Et du coup, bingo ! il vient de me faire "le coup des bougies de la 4L". Mon ordinateur me lâche, ou plutôt la carte mère. "Presque 6 ans, mais maman, il est complètement dépassé ! Je vais te trouver une configuration d'enfer !" Et en effet, la liste arrive, par mel bien sûr (depuis son premier étage, je bosse au rez-de-chaussée...). Je commande, tout arrive et là, ni une ni deux, me voici le tournevis en main en train de monter ce Fucking computer ! J'ai quand même résisté, et il s'y est mis, en râlant ! Il était beaucoup plus pressé que moi de lancer la "bête de course" qu'il m'avait choisie.

Et la cuisine ? Mais on y est ! En plein !

Alors que la période des vacances bat son plein, j'ai une pensée pour tous ces mecs seuls dans leur cuisine, le ventre creux. Donc pour ceux qui sont loin d'un Mc Truc qui se cassent le nez devant un super resto fermé pour congé annuels, ceux qui ne supportent plus les "pizzas au camion", mais qui veulent quand même manger, devant leur TV de préférence, voici un "nano" manuel de survie du cuisiner d'occasion.
Tout est dans les notices : en l'occurrence sur les paquets.
En premier lieu la DLC, en clair Date Limite de Consommation, date à ne pas dépasser sous peine de gastro ou plus.
En deuxième lieu, les conditions de conservation à respecter, surtout celles qui concernent les températures de stockage. Le surgelé se réchauffe hors de son congélateur, et plein de petites bêtes se mettent à grouiller dans pizzas, glaces etc, prêtes à vous attaquer méchamment : gastro et plus en perspective ! Et les voitures sont chaudes en ce moment !



En dernier lieu si on a respecté toutes ces règles, "ya-plus-qua-lire-la-notice", c'est à dire la recette. Il y en a sur chaque paquet du paquet de riz au sachet de thé.




Bonne lecture, et bonnes vacances !

dimanche 12 juillet 2009

Tuiles aux amandes

Pour 3 douzaines de tuiles :
2 blancs d'oeufs (Qui restent après une crème anglaise ou un sabayon...),
100 g de sucre
50 g de farine
50 g de beurre
Quelques gouttes d'extrait d'amandes amères
40 g + 10 g d'amandes effilées

  1. Passer légèrement au pilon 40 g d'amandes.
  2. Battre les blancs et le sucre pour faire légèrement mousser.
    Ajouter la farine tamisée et le beurre en pommade puis les 40 g d'amandes et l'extrait d'amandes amères.
  3. Dresser des noix de cette pâte sur une tôle très peu beurrée (ou une toile de cuisson, inutile de beurrer dans ce cas).
    Étaler avec le dos d'une cuillère pour former des fines rondelles.
    Disposer quelques amandes effilées sur chaque tuile.
    Cuire 4 à 5 min. à 200°C.
  4. Au sortir du four mouler sur le col d'une bouteille (ou sur un rouleau à pâtisserie, ou un tube carton recouvert d'alu, ou une plaque à tuiles...)
Légères et croustillantes elles sont un accompagnement raffiné pour les entremets et verrines.

jeudi 2 juillet 2009

Saint-Jacques baies de sechouan et beurre d'agrumes

La chaleur ne m'incite pas à allumer le four ! Les saint Jacques c'est parfait ; gourmandise garantie, finesse et fraîcheur en bouche ! Les baies de Sechouan s'accordent si bien avec la Saint-Jacques à conseiller pour sortir de la torpeur de ces journées moites.


Pour 4 personnes

Noix de St- Jacques (surgelées pour moi, la mer est loin... le poissonnier aussi !): 16 belles pièces sans corail
30g de beurre
1 c. à soupe d'huile
Baies de Sechuan : 1 c. à soupe

Pour le beurre d'agrumes :
Beurre demi-sel : 125 g
Le zeste d'une 1/2 orange
Le zeste d'un 1/2 citron
Le jus d'une orange et d'un citron

Pour le décor :
1 orange


  1. Décongeler les Saint-Jacques dans un mélange de 1/3 de lait et 2/3 d'eau (je suis les indications sur le paquet Picard)
  2. Préparer les ingrédients du beurre d’Agrumes :
    Récupérer la moitié du zeste du citron et de l’orange à l’aide d’un économe.
    Tailler les zestes en fine julienne ; les blanchir fortement à l’eau bouillante.
    Presser l’orange et le citron.
    Déposer les jus dans une casserole et faire réduire de moitié avec les zestes.
    Couper le beurre en petits dés et le réserver dans un plat.
  3. Cuisson des Saint-Jacques :
    Rincer et égoutter les St-Jacques.
    Les éponger dans du papier absorbant ; les ranger dans un plat.
    Parsemer les avec des baies de Sechuan concassées.
  4. Dans une poêle faire fondre le beurre avec l’huile.
    Déposer les noix de St-Jacques dans la graisse chaude et laisser rôtir une minute de chaque côté, débarrasser sur un plat et réserver au chaud.
  5. Terminer le beurre d’Agrume et dresser :
    Porter le jus d’agrume à ébullition avec les zestes et incorporer le beurre.
    Trancher l'orange bien lavée en très fines tranches. Ranger les tranches d'orange dans les assiettes.
    Déposer quatre noix de St-Jacques par assiette, et un peu de beurre d’Agrumes.
  6. Accompagner d'un riz parfumé.
  • Le parfum délicat et fort à la fois des baies de Sechouan met parfaitement en valeur celui des saint-Jacques. Le beurre d'agrumes équilibre les saveurs.
  • Effet garanti pour un effort minimum. Ca c'est un bon plan pour l'été et ça change des barbecues...