mercredi 18 mars 2009

Fondant de pommes sur pâte sablée

Quand on apporte un dessert chez un ingénieur informatique, il faut s'attendre à des surprises ! le dessert a été très apprécié malgré sa couleur pâlichonne... (C'est pas ça la surprise). Je me suis excusée de son look et après dégustation on m'a dit :
- Délicieux !
- Oui mais c'est pas doré !
- Alors tu publie la version bêta !
"La version bêta d'un logiciel est une pré-version. Elle n'est pas commercialisée car elle n'est pas encore stable et peut comporter quelques bogues que des "bêta testeurs" sont chargés de détecter. Il est parfois déconseillé d'installer une telle version pour éviter des problèmes sur son ordinateur." (source futura-sciences.com)
Donc, voici la version bêta de mon fondant de pommes sur pâte sablée.

Bêta-testeurs, à vos fourneaux ! Pas de panique pour votre ordinateur, et désolée, je ne rémunère pas, je ne vends rien...

Une pâte sablée

Mélanger 200 g de beurre avec 200 g de sucre cristallisé (sans chercher la dissolution du sucre, c'est ce qui donne la consistance croustillante à la pâte).
Ajouter 2 jaunes d'œuf, puis 1 œuf entier battu et 1/2 sachet de sucre vanillé, ou mieux, 1 c. à c. de poudre de vanille, mélanger.
Tamiser 300 g de farine et 1/2 sachet de levure alsacienne. Ajouter au mélange précédent, pétrir pour obtenir une boule de pâte homogène.
Laisser reposer au réfrigérateur (on peut faire la pâte la veille).

Une crème pâtissière

Chauffer 1/4 L lait avec 1/2 gousse de vanille fendue et 1 c. à c. de sucre (le lait n'attachera pas au fond de la casserole).
Dans un récipient mélanger 3 jaunes d'œuf, 55 g de sucre, 25 g de farine et de maïzena (moitié-moitié). Mélanger.
Quand le lait commence à bouillir, le verser sur le mélange précédent, délayer.
Cuire la préparation, a la reprise de l'ébullition, couper le feu et laisser tiédir. Ajouter alors 30 g de beurre, 8 cl de rhum.
(on peut remplacer le lait + le rhum par 40 cl de lait)

Montage et cuisson.

Peler les pommes(8 à 10 pour un grand moule), enlever le cœur et couper en gros dés. Faire dorer à la poële dans du beurre chaud avec 2 c. à s. de sucre.
Pendant que les pommes refroidissent, abaisser la pâte à 7 mm d'épaisseur sur une feuille de papier cuisson ou de film alimentaire. Recouvrir d'une deuxième feuille et remettre au frais.
Beurrer le moule. Verser les pommes dorées, froides, étaler la crème.
Recouvrir de l'abaisse de pâte sablée. Dorer au jaune d'œuf additionné d'un peu d'eau. Faire des croisillons à l'aide d'une lame.
Cuire 30 min à 180 °C.
Démouler chaud.

Avant la version Bêta il y a eu la recette de Saveurs (mars 2006). Pommes non dorées, ajout de la crème aux œufs pas terrible.

La version Bêta a été plus qu'appréciée bien que les pommes ne soient toujours pas dorées. Elles ont rendu beaucoup d'eau et se sont écrasées : la cuisson à la poële est à abandonner.
Dans la version suivante, je dessécherai les pommes en cube au four, enrobées de sucre et d'un peu de beurre.
J'essayerai sans doute avec de l'ananas, c'est un fruit qui se tient, qui dore bien et qui s'accorde bien avec le rhum.
Et je la photographierai avant qu'elle soit engloutie !

1 commentaire:

Babeth59 a dit…

j'aurais bien voulu la voir la version bêta!......mais bon...j'attendrai la version définitive!