mercredi 15 octobre 2008

Coup de cœur et marrons glacés...


Il y a un peu de temps, enfin un peu plus quand même, Babeth m'a invitée à un jeu : le jeu des coups de cœur ; et c'était pas le plein moment des coups de cœurs : pour les tocades coups de foudre et autres coups de cœur, soit je n'ai plus l'âge (?), soit je n'en suis pas encore "là" ; vous savez, le doux délire qui vous emporte avec les années ; non pour l'instant je me contente de commencer à radoter et puis de temps en temps je m'emballe, encore, quand même, parfois.
Pour quelques jours au pays Basque, sortie de ma routine et coupée de mon clavier, j'ai ouvert les yeux sur le vrai monde avec ravissement. Et c'est une porte que j'ai découverte, bleu, comme la mer et le ciel, toute d'éclats de verre colorés, un vrai paysage de vagues, de voiles, à moins que ce ne soient des toits et d'écailles de poissons brillants.
Une porte fermée, la porte d'une maison Art Deco, un peu oubliée sur les hauteurs de Ciboure. Envahie par les herbes, à l'abandon mais on y devine encore les éclats de rire de vacanciers heureux.
Le mystère lui va bien.
Mais on ne reste pas devant une porte fermée, j'ai passé mon chemin et redescendu vaillamment péniblement cette colline escarpée. Tout ça m'a donné un appétit pour la culture ! Direction le Guggenheim à Bilbao ! Waouhh ! Quel bâtiment !
Il vaut le déplacement à lui tout seul. Étage des collections Guggenheim fermé : mise en place en cours visible à partir du 28 octobre... dommage. Troisième étage : "Toutes les histoires de l'art : le Kunsthistorisches Museum de Vienne" ; j'ai passé une journée dans ce splendide musée l'année dernière, petite révision/plaisir et direction la cafétéria. Tout ça m'avait donné de l'appétit tout court. Chocolat, marron glacé ou... chocolat... mais non : marron glacé, c'est trop sucré mais j'ai envie ! Petit, mais un petit air de Guggenheim avec sa forme en spirale et sa teinte mordorée ; tendre doux et moelleux, craquant aussi ; association de biscuit, crème de marron, meringue et mousse de marrons glacés, petits éclats de marrons aussi, parfums de rhum et de vanille. A l'intérieur aussi, il ressemble au musée...Je l'ai dégusté lentement, profitant de chaque bouchée. Zut, j'ai pas de photo ! Ah si ! mister J. m'a photographiée... et on voit un bout de ce délice... désolée mister J. l'a coupé...Voilà ! Maintenant je voudrais bien le faire "at home" ce gâteau, mais comment ? Si vous avez quelque chose dans vos recettes qui y ressemble...
Voilà, c'était ma participation au jeu dont voici la règle :
- Faire la liste de ses coups de coeur du moment.
- Faire apparaître le logo et les règles du jeu.
- Etre libre d'ajourner cette liste quand on le désire = nouveaux coups de coeur.
- Fin 2008, vous éditerez vous coups de coeur de l'année.
- Tagger trois autres personnes.
A vous de jouer : bloggeurs et bloggeuses racontez vos coups de cœur du moment !

Pour en savoir plus sur la villa Leihorra à Ciboure, trois lignes dans le Guide Vert, un peu plus ici ou encore .

La Villa Leihorra, façade coté mer :
L'intérieur, du temps de sa splendeur...


3 commentaires:

Babeth59 a dit…

elle est superbe cette maison!....abandonnée tu dis? quel gâchis!....j'en ferais bien mon petit pied à terre, moi!......

Bea a dit…

Moi j'attends qu'elle soit restaurée et j'espère qu'on pourra la visiter aux journées du patrimoine, un jour... Si j'ai le courage de monter la colline, parce qu'après mes mollets ont protesté pendant 2 jours ! Que c'est escarpé ! La vue vers la mer doit être superbe !

ciorane la pauvresse a dit…

Merci pour ces belles découvertes. C'est sympa de se balader avec toi. Ce petit gâteau dont tu parles avec tant de gourmandise, me tente bien aussi. J'espère que tu en trouveras la recette !